Proverbe Kenyan

"La terre n'est pas un héritage de nos parents, c'est un prêt de nos enfants"

mardi 28 novembre 2017

60 - Circuit à Madagascar "Paysages sacrés et Lémuriens" avec les Circuits Découverte by Club Med.


Madagascar (novembre 2017)



Madagascar, que l'on appelle l'île rouge ou l'île continent, a obtenu son indépendance en 1960. Sa superficie de 587.000 km² (1580 km de long et 580 km de large) la classe au 5ème rang des plus grandes îles du monde et au 47ème plus grand pays de la planète. Son point culminant est le pic de Maromokotro avec 2 876 mètres. Sa population est d’environ 24 million d'habitants soit une densité de 40 hab. /km². Sa capitale Antananarivo (Tananarive) est située sur les hautes-terres. Madagascar est une île tropicale. Elle est située dans l'Océan Indien et le sud de l'île est à cheval sur le tropique du Capricorne. Elle est séparée de l'Afrique (~400 km) par le canal du Mozambique.

Baobabs, photo Club Med
C'est mon 2ème voyage à Madagascar après ma croisière plongée aux îles Mitsio en 2003. J'ai souhaité revisiter cette superbe île pour la gentillesse de ses habitants mais également pour la beauté de ses paysages et de ses 98 espèces de lémuriens.
Makis Catta, photo Club Med
Madagascar est à 8500 km de Paris. Les vols Paris/Antananarivo en vol direct durent environ 10 h 30.
Les vols internationaux ont été assurés par Air France et les 3 vols intérieurs  par la compagnie Air Madagascar (très fiable). Le décalage horaire avec la France est de: 1 h en été et 2 h en hiver. A l'aller, la durée du vol Paris/Antananarivo (AF 934 direct) est de 10 h 35 en Boeing B777-300ER. Au retour, la durée du vol Antananarivo/Paris (AF 935 direct) a été de 11 h 25 en Airbus A340-300.
Antananarivo, le Rova.


Les photos de notre circuit à Madagascar sont sur mon Album Google Photos.



Ce circuit "Paysages sacrés et lémuriens" avec le Club Med  nous a permis, dans des conditions très privilégiées, de visiter l'île de Madagascar.
Coucher de soleil à Nosy Be
Au programme: 4 provinces:
  • la province de Diego-Suarez (Antsiranana) avec l'île de Nosy Bé puis le parc national de l’Ankarana avec ses Tsingy et ses lémuriens;
  • la province de Tananarive (Antananarivo) avec la visite de la capitale Antananarivo puis route sur la Nationale 7 avec les splendides paysages des hauts plateaux et les rizières en terrasses;
  • la Province de Fianarantsoa avec la visite de l'artisanat local, du parc associatif d’Anja et du parc national de l’Isalo;
  • la province de Tuléar (Toliara) avec la visite d’un des plus grands gisements de saphirs au monde puis puis route à travers les grands espaces du sud et la forêt Zombitse Vohibasia parsemée de baobabs, balade sur le lagon de Ranobe à Ifaty et visite de l'arboretum Reniala.
    Tuléar. Caméléon.



Les photos de nos hôtels à Madagascar sont sur mon Album Google Photos.


Mon avis sur les hôtels où nous avons séjourné à Madagascar:
  • Antananarivo: Tamboho (3*) 1 nuit. Cet hôtel est confortable. La chambre est grande avec une excellente literie. La salle de bains est bien équipée. Les petits déjeuners sous forme de buffet sont copieux et de très bonne qualité.
  • Nosy Bé: Ravintsara Wellness Hotel (4*) 2 nuits.  Les bungalows sont disséminés dans un grand parc arboré avec une jolie piscine. La chambre est très spacieuse et très bien équipée avec une excellente literie. La salle de bains est également très grande et parfaitement équipée. Les repas, dîners et petits déjeuners, sont raffinés et délicieux.
  • Diego Suarez: Grand hôtel (3*) 1 nuit. Cet hôtel est confortable. La chambre est grande mais sans raffinement avec une belle vue sur la piscine. La literie est de très bonne qualité. Les repas (dîner et petit déjeuner) y sont excellents.
  • Antananarivo: Carlton (5*) 1 nuit. C’est un très bon hôtel avec une décoration sobre. La chambre est spacieuse et la literie très confortable. Les repas (dîner et petit déjeuner) sont raffinés et délicieux. Il y a une grande piscine. Toutefois, cet hôtel mériterait un sérieux rafraîchissement.
  • Antsirabé: Couleur Café (3*) 1 nuit. Cet hôtel est assez confortable. La chambre est grande mais sans raffinement.  La salle de bains reste correcte. Cependant une séparation avec la douche serait judicieuse.  Le petit déjeuner est copieux et de bonne qualité. En revanche, j’ai nettement préféré le déjeuner au restaurant ’’Rendez-vous des pêcheurs’’ au dîner de l’hôtel.
  • Fianarantsoa: Tsara Guest House (3*) 1 nuit. Je ne garde pas un bon souvenir de cet hôtel. La température dans la chambre et la salle de bains était particulièrement fraîche. Il ne mérite pas 3*.
  • Ranohira: Le Jardin du Roy (3*) 2 nuits. Parfaitement bien intégré dans l’environnement, cet hôtel est très agréable et confortable. La construction des bungalows est particulièrement soignée dans un vaste et joli parc arboré. La chambre est grande avec une très bonne literie. La salle de bains est spacieuse et bien équipée. Les repas (dîners et petits déjeuners) sont copieux et de très bonne qualité. Un seul petit reproche : un éclairage insuffisant. 
  • Ifaty: Le Paradisier (3*) 2 nuits. Cet hôtel écologique est très agréable. Il est situé au bord du lagon avec une belle piscine à débordement. Les repas (dîners et petits déjeuners) sont copieux et de très bonne qualité. Toutefois l’éclairage reste très insuffisant.
  • Antananarivo: San Cristobal (3*) day use, Cet hôtel est proche de l’aéroport. La chambre et la salle de bains sont très confortables et bien équipées. Le restaurant y est excellent. 
Baleine à bosse, photo Club Med
J'ai particulièrement apprécié:
  • L’organisation et le professionnalisme de notre guide Franck. 
  • La randonnée  dans le parc national de l’Ankarana avec les Tsingy et les lémuriens.
  • La balade dans le parc associatif d’Anja avec les lémuriens Makis Catta et les caméléons.
  • La randonnée dans le parc national de l’Isalo avec sa piscine naturelle.
  • La promenade dans l’arboretum  ’’Le Reniala’’ avec les baobabs et l’apéritif au coucher du soleil.
  • Le choix des hôtels et des restaurants dans l’ensemble du circuit.
  • Le déjeuner champêtre dans le parc d’Isalo. 
Parc national de l'Ankarana. Les Tsingy
J'ai moins aimé:
  • L’état de la route N6 entre Ambanja et Antsiranana (Diégo-Suarez) mais surtout entre le parc de l’Ankarana et Antsiranana (Diégo-Suarez). Ce ne sont plus des nids de poule mais des trous de zébu. La N7 entre Antananarivo (Tananarive) et Toliara  (Tuléar) reste correcte avec quelques nids de poule ; en revanche la N8 entre Toliara (Tuléar) et Ifaty est toute neuve.
  • La température très fraîche dans la chambre et la salle de bain de l’hôtel Tsara Guest House à Fianarantsoa.
  • La tourista dès le 2ème jour. Ne pas oublier l’Ercéfuryl, l’Imodium et le Spasfon.
  • Le regret à Diégo-Suarez de ne pas visiter la 2ème plus belle baie du monde après celle de Rio de Janeiro avec son pain de sucre.
Antsirabe. Fleur de frangipanier.
Sécurité:
Madagascar est une île où les conditions de sécurité sont très dégradées bien qu’elles n’interdisent pas de s’y rendre comme touriste
A Madagascar, les risques liés à la criminalité de droit commun sont élevés. Les zones inhabitées, y compris les parcs nationaux ou les plages, sont propices aux agressions de touristes par des bandes armées.
Dans les principales agglomérations, les conditions de sécurité suscitent des inquiétudes en raison de la délinquance sur la voie publique (vols à la tire, vols dans les véhicules) et des cambriolages de résidences. Eviter les déplacements à pied dès la nuit tombée (vers 17 h 30). Opter pour les taxis, nombreux et peu onéreux. Voir les recommandations de France Diplomatie. Quant à nous, nous n'avons pas rencontré le moindre incident.
Les Hautes Terres. La culture du riz.
Santé:
Peste: Une épidémie de peste sous ses formes bubonique et pulmonaire sévit et se développe actuellement à Madagascar (63 décès de cette maladie en deux mois et demi). Il convient d’observer strictement les mesures de prévention et de rester très vigilant sur les signes cliniques de la maladie, et de consulter sans délai un médecin dès l’apparition de signes évocateurs. Des cas occasionnels et isolés de pestes surviennent régulièrement notamment entre septembre et février dans des régions reculées des hautes terres. La peste est une maladie des rongeurs, principalement véhiculée par le rat, et transmise à l’homme par piqûres de puces de rongeurs infectés. La transmission à l’homme peut se faire inhalation d’aérosols de gouttelettes émis par un malade atteint de peste pulmonaire. Les symptômes généralement observés sont proches d’un syndrome grippal.
• Pour la peste bubonique : forte fièvre, inflammation de ganglion avec tension douloureuse des tissus (le ‘bubon’), altération importante de l’état général
• Pour la peste pulmonaire : fièvre, toux avec crachats rosés ou striés de sang, détresse respiratoire, douleurs et diarrhée possibles, dégradation rapide. Il faut éviter tout contact avec des sujets malades et avec des rongeurs, vivants ou morts, et se protéger des piqûres de puces par des répulsifs cutanés.
Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez une assurance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire. Les structures sanitaires malgaches ne répondant pas aux normes européennes, cette mesure est indispensable.
La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est indispensable.
Autres vaccinations conseillées : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Rage: La vaccination contre la rage peut être prescrite en raison des risques de transmission par les chiens errants, les chats et les lémuriens. En cas de griffure ou de morsure, consulter un médecin ou le dispensaire de l’Institut Pasteur à Tananarive. Il existe 31 centres de vaccination antirabiques à Madagascar : s’adresser sur place aux médecins inspecteurs. Institut Pasteur à Antananarivo, Téléphone : (+261) 20 22 412 72.
Fièvre jaune: Un certificat de vaccination est exigé pour les voyageurs en provenance d’un pays où il y a un risque de transmission de cette maladie.
Dengue: Comme dans d’autres pays de l’océan Indien, les moustiques peuvent être vecteurs de maladies virales comme la dengue ou le chikungunya. De nombreux cas de fièvre évoquant le virus de la dengue sont recensés sur la côte nord-est de Madagascar, notamment à Antalaha et Sambava.
En l’absence de traitement préventif ou de vaccin disponible, le recours à des mesures de protection individuelles s’imposent (sprays, crèmes, diffuseurs électriques…).
Paludisme (malaria): Le paludisme est en augmentation à Madagascar depuis 2012. Il est transmis habituellement dans les régions côtières, en particulier sur les côtes est (dont l’île Sainte Marie), nord (dont Nosy Be) et ouest, mais aussi dans les zones de Maevatanana, d’Ankazobe et de Tuléar. Récemment, sa transmission s’est étendue aux hautes-terres centrales, y compris dans la capitale Antananarivo.
Cette maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…). Il est recommandé de se protéger particulièrement la nuit notamment en dormant sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, en portant des vêtements longs et en utilisant des répulsifs sur les zones découvertes. La prise de médicaments prophylactiques peut être proposée: Atovaquone/Proguanil (Malarone®), ou Doxycycline (Doxypalu ®), ou Méfloquine (Lariam®).
À ces mesures doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : zone 3.Transmission toute l’année dans tout le pays. Risque plus élevé dans les zones côtières et l'est malgache.
Ranohira. Randonnée dans le parc national de l'Isalo.
Quand partir:
La meilleure période pour visiter Madagascar est la fin de l'été (hiver austral) et le début de l'automne, globalement d'août à octobre. Vous bénéficierez ainsi de températures agréables et d'un temps relativement sec sur la plus grande partie du pays.
Ranohira. Huppe de Madagascar.
Les formalités:
Pour les séjours de moins de trois mois, un visa d'entrée et de séjour est obligatoire. Il peut être délivré à l’arrivée à l’aéroport. Il est payant dans tous les cas (de 0 à 30 jours = 27€) . Ambassade de Madagascar à Paris, 04 avenue Raphaël 75016 PARIS  Formulaire de demande de visa
Ilakaka. Exploitation d'une mine de saphirs.
Devise:
La monnaie à Madagascar est le Ariary (MGA). 1€ (euro) = 3818 MGA Ariary (novembre 2017).
Ifaty. Les Vezo avec leur pirogue à balancier.
Electricité:
La tension électrique à Madagascar est 127/220 volts, 50 hz. Les fiches et les prises sont souvent de types C, D, E, J, K.
Ifaty. L'arboretum, Le Reniala. Baobabs
Le trajet et les étapes de notre circuit à Madagascar est sur la carte de Google Maps.

Afficher Circuit "Paysages sacrés et lémuriens" avec le Club Med Découverte. sur une carte plus grande.

La vidéo de notre circuit à Madagascar sur YouTube.


La météo, la température et l'heure locale à Madagascar (Antananarivo).
Click for Tananarive, Madagascar Forecast

La météo, la température et l'heure locale à Madagascar (Nosy Bé)
Click for Nosy Be, Madagascar Forecast


Retour accueil


1 commentaire:

voyages organisés a dit…

J'adore Madagascar, suivez vos conseils et se rendre à ces endroits que vous proposez.

salutation