Proverbe Kenyan

"La terre n'est pas un héritage de nos parents, c'est un prêt de nos enfants"

lundi 10 octobre 2005

29- Croisière "Komodo" sur le Komodo Dancer avec Key Largo en Indonésie


INDONESIE (septembre 2005)


Cette croisière plongée à l'île de Komodo était organisée par Maëlle de Key Largo.
Nous étions 10 plongeurs Français, un couple de Suisses et d'Américains pour cette croisière.

Les photos de la croisière Komodo  sont sur mon Album Google Photos.

Nous avons voyagé sur Cathay Pacific à destination de Denpasar (Bali) via Hong Kong.
Les durées de vols sont de: 12h CDG/HKG, un transit de 2h20 à HKG et 5h HKG/DPS.
C'est une excellente compagnie et le nouvel aéroport de Hong Kong est trés agréable (rien à voir avec notre aéroport international).
Ayant déjà visité Bali, j'ai rejoint le groupe après son escapade de 3 jours dans cette île magnifique.

Nous avons séjourné 1 nuit à l’hôtel Parigata Resort de Denpasar, c'est un hôtel très confortable, idéal pour récupérer de la fatigue du voyage.

Nous avons embarqué le matin à bord du Komodo Dancer à Benoa Harbour.
C' est un magnifique voilier traditionnel indonésien, tout en bois de 30m de long et 9m de large. Il fait partie de la flotte de Peter Hughes.
Il est parfaitement équipé pour la plongée et très fonctionnel, entièrement climatisé avec un personnel adorable et toujours très attentif (serviettes chaudes et massages après la plongée). La nourriture est d'excellente qualité ainsi que les coktails (les boissons sont incluses dans le forfait).

L’archipel de Komodo est situé en Indonésie dans les Petites Iles de la Sonde entre les îles de Sumbawa et Flores. Il est baigné au nord par la mer de Flores et au sud par l’Océan Indien. Le Parc National est un sanctuaire sous-marin. Il est inscrit depuis 1991 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Sa superficie totale est de 1817 km². Komodo, Rinca et Padar constituent les plus grandes îles du parc national et sont d'origine volcanique. L’île de Komodo est surtout réputée pour ses terrifiants "Dragons de Komodo". C’est une espèce de varan qui vit sur les îles de Komodo, Rinca, Flores et Motang. Il mesure 2 à 3 m de long et pèse environ 70 kg.
C’est également un sanctuaire pour les plongeurs et les amateurs de macro avec une biodiversité impressionnante

Après 20h de navigation, nous arrivons au petit matin à l'île de Satonda pour notre 1ère immersion.
Les plongées se font à partir de 2 annexes pouvant accueillir chacune 8 plongeurs. Elles assurent également, la sécurité de surface. C'est impératif dans cette zone où les courants se montrent parfois forts et dangereux.
Au programme, 11 jours de plongées au Nitrox à raison de 3 plongées de jour et 1 plongée de nuit dans des eaux très claires (visibilité 15 à 30m) et une température de 28°C (à Nusa Kode elle descend à 20/22°C).
Elles sont très variées selon les sites.
On peut y admirer:
- des tombants vertigineux sur les sites de Roller Coaster à Gili Banta ou Cannibal Rock à Nusa Kode.
- des pitons rocheux comme GPS à Gili Banta ou Rodéo à Nusa Kode
- des Napoléons ou des Mantas à la station de nettoyage de The Alley à Langkoi ou à Gili Lanah Laut.
- la magnifique flore composée de coraux durs, coraux mous d'anémones ou de gorgones à Torpédo Alley ou Yellow wall à Nusa Kode.
- une grande diversité de faune comme les poissons feuilles, les murènes rubans, les hippocampes, les Gost Pipe Fishs, les nudibranches ou les Pygmy sea horses.
- des crevettes Arlequin ou des Frog Fishs dans des Muck Dives à Sangeang ou Tulamben.
C'est le royaume de la macro-photo!

Voir, le site de mon binôme Pierre Lobel.

Les paysages sont aussi spectaculaires à la surface que sous l'eau avec l'île volcanique de Sangeang ou le dragon sur l'île de Komodo.

Le seul reproche, Nous avons été témoin d'une pêche à l'explosif sous l'eau, c'est assez impressionnant et stressant.

La température de l'eau varie de 27 à 29°C.
La meilleure saison est d'avril à novembre.

Lire également, mes commentaires sur mon CR à BMPP.

Le trajet de ma croisière à Komodo est sur la carte de Google Maps.

Afficher Croisière Komodo en Indonésie sur une carte plus grande

La météo, la température et l'heure locale à Bali (Denpasar) en Indonésie
Click for Denpasar, Indonesia Forecast


Retour accueil

2 commentaires:

Carine a dit…

Bonjour Gérard,



Comment vas-tu ? Je viens de recevoir ton message. Il était tombé dans les spams !

Je regarde donc ton blog. Super ! Es-ce toi qui a crée le site ?

C’est super bien.

A quand le prochain voyage ?



Bisous,

Carine

Gérard a dit…

News de Paradise-plongée. Indonésie: cinq plongeurs étrangers réchappent d'une dérive en mer
Cinq Européens portés disparus depuis une plongée sous-marine jeudi en Indonésie ont été retrouvés sains et saufs samedi après avoir longuement dérivé dans la mer, avant de s'échouer sur une plage déserte peuplée de varans géants. Les cinq rescapés, trois Britanniques dont deux femmes, une Suédoise et un Français, ont enduré plus de quarante heures de calvaire, dont un quart du temps immergés dans l'eau...

Laurent Pinel, le Français âgé de 31 ans, a raconté comment cette simple plongée sous-marine, à l'ouest de l'île de Flores, dans le parc national de Komodo, s'est transformée en une terrifiante dérive en mer.

"Il devait être 22H30, nous avons cru voir une dernière île. Il n'y avait pas de lune. On a décidé d'y aller avec nos dernières forces. Si on avait continué (à dériver), c'était l'océan".

Les rescapés ne savent pas alors qu'ils se trouvent sur la côte sud de Rinca, une île très aride servant de réserve naturelle pour les dragons de Komodo, les plus gros varans du monde.

"Nous les avons retrouvés sains et saufs ce matin", a déclaré samedi à l'AFP Victor Jumadu, un responsable local de la police de la région des Petites îles de la Sonde, dans l'est de l'Indonésie.

La police indonésienne avait dans un premier temps indiqué que les cinq étrangers, dont une instructrice de plongée britannique, portés manquants jeudi après-midi dans le parc national de Komodo, à environ 400 kilomètres à l'est de Bali, avaient été retrouvés dérivant dans la mer.

"C'est la première information que nous avions reçue des sauveteurs sur place. Mais en fait ils sont parvenus à l'île de Rinca", a dit M. Jumadu.

Les cinq plongeurs, dont l'un souffrant de déshydratation selon la police, ont été conduits à un poste médical dès leur rapatriement à terre, à Labuanbajo, un port situé dans l'ouest de l'île de Flores.

"Tout le monde va bien. On a juste eu des brûlures avec les combinaisons", a déclaré Laurent Pinel, joint au téléphone par l'AFP.

Il a raconté que sa palanquée de plongée avait dérivé de longues heures jeudi après-midi et dans la nuit de jeudi à vendredi, après avoir été prise dans un courant.

"On a essayé de se rapprocher d'îles que l'on voyait au loin. On essayait de rejoindre les plages mais à chaque fois on était repoussé. On passait île après île".

Les cinq plongeurs sont finalement parvenus à rejoindre la plage déserte de Rinca. Privés d'eau et exténués, ils se sont nourris de mollusques arrachés aux rochers.

Au cours du vendredi passé à attendre les secours, les rescapés ont dû repousser à coups de pierres un varan qui s'approchait d'eux. Ils ont aussi déployé sur la plage leur matériel de plongée afin d'être plus visibles. "Un dragon de Komodo est venu se frotter à nous. Il s'est pris des pierres", a raconté Laurent Pinel.

Ces créatures carnivores pouvant atteindre trois mètres, aux redoutables griffes et mâchoire, sont dangereuses et ne craignent pas de s'attaquer à des buffles d'eau. Il est interdit pour les touristes de se promener sur Rinca ou sur Komodo sans la protection rapprochée d'un "ranger" équipé d'un bâton.

Des dizaines de bateaux, dont ceux de nombreux pêcheurs ont pris part de jeudi à samedi aux recherches des cinq Européens. Les fonds marins de la région comptent parmi les plus réputés du monde: il n'est pas rare d'y voir une dizaine de raies manta en une plongée. Mais les courants y sont dangereux.

Le parc national de Komodo est un domaine de 60.000 hectares de terres qui couvre aussi 120.000 hectares marins.

Source: AFP
Crédit photos: AFP
Commentaires (1)Add Comment
feedRSS feed Comments
Une belle frayeur !
Ecrit par Gérard LEGENDRE, juin 10, 2008
Si j’en crois les articles parus dans la presse, On peut se poser la question sur la responsabilité de ce club de plongée (Reefseekers Dive Centre)?
Apparemment, selon Lauent Pinel, c’est à la sortie d’une plongée dérivante que les cinq plongeurs se sont éloignés du bateau, emportés par le courant. “On est sorti un peu plus loin que prévu. Nous avons fait des signes au bateau, mais il ne nous voyait pas. On était pris par le courant”.
Avaient-ils des parachutes (indispensables dans toutes plongées dérivantes)?
La sécurité de surface était-elle assurée par des annexes?
Au cours de ma dernière croisière plongée http://www.paradise-plongee.com/articles-et-reportages-sur-la-plongee/voyage-plongee-thailande-et-birmanie--croisiere-plongee-aux-iles-similan-et-mergui.html en Birmanie, nous avons dû recueillir des plongeurs très éloignés de leur bateau de croisière. Il n’y avait aucune annexe à bord!
Le Divemaster et le Capitaine du bateau devaient parfaitement connaître les courants dans cette zone. J’ai plongé dans l’archipel de Komodo, http://gegedeversailles.blogspot.com/2007/06/28-croisire-komodo-island-indonsie.html,
en effet, nous avons rencontré parfois de très forts courants. Ils sont réputés pour être dangereux dans cette zone.
Heureusement, cette aventure s’est bien terminée, au prix d’une belle frayeur!
Ils ont pu de surcroît approcher les dragons de Komodo de très près!! hihi
La parole est à Laurent Pinel.
gegedeversailles